Chirurgie de féminisation du visage (FFS)


Qu’est ce que la chirurgie de féminisation du visage?

La féminisation du visage, ou FFS pour Facial Feminization Surgery, concerne les patientes transidentitaires (ou transgenre) (homme-femme) souhaitant obtenir un visage plus féminin, en accord avec leur propre ressenti. La FFS doit être personnalisée et le programme d’interventions est établi à partir d’un diagnostic morphologique région par région (tiers supérieur, moyen, inférieur et étage cervical) qui cible les éléments à modifier en fonction des désirs de la patiente.

Le Dr Depeyre exprime un intérêt particulier pour ces interventions, de par sa qualification en chirurgie maxillo-faciale, seule spécialité traitant l’ensemble des pathologies de la face, à la fois sur le plan esthétique mais aussi fonctionnel. Le Dr Depeyre, s’est formé auprès d’experts internationaux reconnus. Les interventions, pratiquées le plus souvent sous anesthésie générale, peuvent aussi bien concerner le squelette de l’extrémité céphalique (tissu de soutien) que le revêtement cutané. Elles peuvent être pratiquées en 1 seul ou en plusieurs temps opératoires. Les interventions proposées peuvent concerner:

Le tiers supérieur du visage:

  • ligne d’implantation capillaire trop en arrière,
  • front incliné avec bosses frontales marquées,
  • sourcils bas situés, fente palpébrale trop horizontale ;

Le tiers moyen du visage:

  • nez trop large de face, trop proéminent de profil,
  • pommettes trop peu marquées ;

Le tiers inférieur du visage:

  • lèvre supérieure allongée,
  • commissures labiales tombantes,
  • menton carré et proéminent,
  • angles de la mâchoire inférieure (mandibulaires ou gonions) marqués, donnant un aspect carré au bas du visage ;

Au niveau du cou:

  • cartilage de la Pomme d’Adam proéminent.

Ces interventions de féminisation du visage peuvent être complétés par des gestes de rajeunissement ou d’esthétique du visage (lifting, injections). En cas d’indication esthétique pure, les gestes ne seront pas remboursés par la sécurité sociale et seront à la charge de la patiente, comme tout geste de chirurgie esthétique conventionnelle. Un devis détaillé vous sera remis.


La consultation avant la féminisation du visage

Avant l’intervention chirurgicale, vous devez consulter votre chirurgien. Il analysera votre visage et votre cou de manière objective et vous proposera un plan de traitement personnalisé. Celui-ci sera pondéré par vos désirs et votre vécu. Très souvent, une deuxième consultation est nécessaire avec un bilan radiographique (panoramique dentaire, téléradiographies de face et de profil) et scannographique complémentaire (cone beam ou scanner du massif facial). Cet examen est souvent requis afin de préparer au mieux votre intervention.

Une consultation pré anesthésique est nécessaire pour cette (ces) intervention(s) réalisée(s) sous anesthésie générale. La prise de nicotine (sous toutes ses formes: cigarette, patch, vaporette, cigarette électronique) doit être impérativement arrêtée au minimum 4 semaines avant l’opération, et ce jusqu’à la fin de la cicatrisation. La cigarette électronique avec utilisation d’un liquide sans nicotine est cependant autorisée.


Les intervention de féminisation du visage

Certaines de ces interventions peuvent être associées entre elles lors d’une même chirurgie sous anesthésie générale ou au contraire dissociées en plusieurs temps opératoires.

TIERS SUPERIEUR DU VISAGE

LA RÉDUCTION DES BOSSES FRONTALES

La cicatrice est masquée soit dans les cheveux, soit au niveau de la ligne d’implantation capillaire. L’intervention consiste en une réduction des arcades sourcilières et/ou en une impaction de la paroi antérieure du sinus frontal (avec pose de miniplaques et de mini-vis en titane, parfaitement biocompatibles). Un lifting des sourcils peut être associé en même temps qu’une modification de la position de la ligne d’implantation des cheveux.

Une perte de sensibilité de la partie supérieure du front et du cuir chevelu est fréquente en post-opératoire, s’améliorant en général spontanément après 3 mois.

LA BLÉPHAROPLASTIE ESTHÉTIQUE

La blépharoplastie ou lifting des paupières (blépharoplastie), est un geste courant en chirurgie esthétique du vieillissement comme en féminisation du visage. Elle peut concerner la paupière supérieure et/ou la paupière inférieure.

En cas d’orientation de la fente palpébrale trop horizontale voire tombante, une plastie du canthus externe ou canthoplastie (ascension de la partie latérale de l’oeil) est effectuée dans le même temps. Les cicatrices des blépharoplasties sont cachées dans des lignes naturelles des paupières

LE LIFTING CONCENTRIQUE MALAIRE ESTHÉTIQUE OU LIFTING DES POMMETTES

Ce geste permet d’associer correction d’un excès cutané et d’un excès graisseux (poches graisseuses) des paupières inférieures. Le lifting des pommettes permet de corriger une ptôse à ce niveau en ascensionnant et en fixant en profondeur à l’os de l’orbite, la poche graisseuse située en avant de la pommette. Le plus souvent cette intervention est complétée par un lipofilling. Les cicatrices sont dissimulées dans des lignes naturelles des paupières.

TIERS MOYEN DU VISAGE

LA RHINOPLASTIE ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNELLE

Comme toute rhinoplastie (rhinoseptoplastie), l’objectif est d’améliorer d’une part l’esthétique en corrigeant un dorsum ou une arête trop large, une bosse, ou une pointe tombante, trop volumineuse ; et d’autre part la ventilation nasale si cela s’avère nécessaire.

La rhinoplastie esthétique est réalisée sous anesthésie générale, avec le plus souvent une cicatrice discrète sous la pointe du nez et à l’intérieur des narines (voie externe) ou à l’intérieur des narines seulement (voie interne). Une greffe de cartilage (prélevée sur le septum nasal ou sur l’oreille dans certains cas, voire au niveau des côtes) peut être utile.

Selon la forme du nez, un repositionnement des os propres du nez (ostéotomies) peut s’avérer nécessaire.

Après l’intervention, le port d’une attelle nasale est nécessaire pendant 15 jours, et des attelles en silicone au niveau du septum sont maintenues à l’intérieur du nez durant environ 10 jours.

Le résultat définitif de la rhinoplastie sera appréciable 6 mois après l’intervention.

LA MODIFICATION DES POMMETTES

Cette chirurgie qui a pour but une augmentation de volume des pommettes (zygomas) ou une modification de leur contour, peut être effectuée par une injection de graisse (lipofilling) ou par une chirurgie osseuse de valgisation (cicatrices intra buccales et palpébrale inférieure). Une ostéotomie des pommettes est réalisée, elles sont ensuite mobilisées et stabilisées par des greffons osseux intercalés et par des mini-plaques et mini-vis en titane, parfaitement biocompatibles.

Le lifting concentrique malaire (LCM) esthétique peut être aussi réalisé pour traiter une ptose  tégumentaire associée.

TIERS INFERIEUR DU VISAGE

LE LIFTING DE LA LÈVRE SUPÉRIEURE OU LIPLIFT

Cette chirurgie permet de diminuer une hauteur de lèvre supérieure trop importante. Les dents seront ainsi plus visibles lors du sourire de la patiente, et sa lèvre rouge supérieure plus ourlée.

Ce geste peut être réalisé sous anesthésie locale. La cicatrice est masquée sous le nez, une épilation laser de la zone de la moustache est néanmoins recommandée avant ce geste opératoire afin de limiter les risques de poils incarnés après l’intervention.

L’OSTEOTOMIE DU MENTON OU GÉNIOPLASTIE

Cette intervention est proposée afin de modifier la forme du menton, et de corriger un menton trop carré ou anguleux, trop proéminent ou trop fuyant (intervention génioplastie).

LA PLASTIE DES ANGLES MANDIBULAIRES OU GONIOPLASTIE

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, avec une cicatrice à l’intérieur de la bouche la plupart du temps, parfois dans le cou, dissimulée dans un pli afin de limiter la rançon cicatricielle. Elle consiste en une résection de l’angle de la mandibule en cas de mâchoire inférieure trop carrée. Une anesthésie postopératoire de la lèvre inférieure est possible, transitoirement, et peut persister jusqu’à 3 mois après l’intervention.

COU

LA RÉDUCTION DE LA POMME D’ADAM

Lorsque la pomme d’Adam est trop saillante, il est possible d’en réduire le relief par une intervention chirurgicale (thyroplastie de réduction).

Elle nécessite une courte incision horizontale dans le cou, qui laisse une cicatrice le plus souvent peu visible. Elle peut être associée à un autre geste opératoire réalisé sous anesthésie générale.

LE LIFTING CERVICO-FACIAL ESTHÉTIQUE/MASK LIFT

En cas de ptose cutanée cervico-mandibulaire avec excès au niveau de la mandibule, de présence de bajoues ou de rides verticales cervicales (dites cordes platysmales), ou lors d’un désir de rajeunissement cervico-facial, un lifting complet esthétique ou un mask lift peut être indiqué dans le cadre d’une féminisation faciale (intervention lifting cervico-facial).

LES INJECTIONS ESTHETIQUES

Les injections de toxine botulinique sont réalisées lors d’une consultation.

Pour ce qui concerne la toxine botulinique, l’objectif est de relâcher certains muscles afin d’obtenir un résultat naturel et non figé. Ces injections présentent un effet dégressif dans le temps, variable selon les personnes. Un programme personnalisé d’injections sera établi dans le but d’obtenir un résultat naturel et adapté au visage de chaque patiente.


Après une intervention de féminisation du visage

Pour chaque intervention, la durée de rétablissement postopératoire peut être variable et sera explicitée lors de la consultation avec votre chirurgien. Après l’intervention, un drainage est en général maintenu durant 48h. Les points de suture au niveau du visage sont retirés à partir du 5ème jour. Les points de suture à l’intérieur de la bouche (endobuccaux) sont résorbables en 15 jours environ et ne nécessitent pas d’être retirés. Le tabac et le maquillage devront être évités pendant la phase de cicatrisation (15 à 21 jours).

La survenue d’œdème et d’ecchymoses postopératoires est fréquente, et leur intensité varie pour chaque patiente. Le port d’une compression anti-œdème, adaptée à la zone du visage opérée, avec tête surélevée pour dormir, et d’une application de froid (type poches de glace disponibles en pharmacie) sont recommandés pendant 7 jours post-opératoires.

L’oedème postopératoire peut durer (même s’il diminue progressivement) plusieurs semaines en fonction des interventions, avec un résultat définitif appréciable pour certains gestes seulement au 3ème voire 6ème mois postopératoire. L’exposition solaire est déconseillée en postopératoire.

Le rythme et la durée du suivi postopératoire seront déterminés en fonction du programme opératoire personnalisé de chaque patiente.


TABAC ET CHIRURGIE ESTHÉTIQUE


Retour en haut de la page

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close